Objet

L’objet de la fondation est décrit à l’article 2 de ses statuts :

La fondation a pour objet de contribuer à renforcer, au sein des Pays-Bas, la notoriété des œuvres du célèbre peintre néerlandais du XIXe siècle Cornelis Kruseman (1797-1857) et des autres peintres membres de sa famille. Elle tente d’y parvenir en :

  • stimulant les études et recherches sur ces œuvres, notamment en accordant des bourses et des prix pour des thèses ou des mémoires ;
  • facilitant et soutenant financièrement la restauration de peintures, en premier lieu celles de Cornelis Kruseman, et éventuellement celles de membres de sa famille ;
  • recherchant à terme un lieu permettant une exposition permanente des œuvres acquises par la fondation, à savoir en premier lieu celles de Cornelis Kruseman, et éventuellement celles de membres de sa famille ;
  • recherchant des subventions et en acceptant des donations lui permettant de faciliter la réalisation des activités susnommées.

Le plan d’action de la fondation s’articule autour de quatre grands axes, à savoir :

  • études et recherches ;
  • achat de dessins et de peintures ;
  • restauration d’œuvres ;
  • formation et conservation d’une collection accessible au public.

La version la plus récente de ce plan d’action est disponible sur demande.

HISTORIQUE

Le 26 janvier 1971, madame Jozina Maria Cornelia Ising (19 juillet 1899 – 6 octobre 1996), descendante de Johannes Diederik Kruseman (16 mars 1794 – 13 janvier 1861), frère de Cornelis Kruseman, lègue de son vivant un certain nombre de portraits de famille, issus de sa collection privée, à l’État néerlandais. Il s’agit des œuvres suivantes :

  • Un grand portrait de groupe de trois sœurs, filles de Johannes Diederik Kruseman, portrait peint par Cornelis Kruseman en 1848 ;
  • Un portrait de C.G.C.F. Ising, également de la main de Cornelis Kruseman ;
  • Un portrait représentant Cornelis Kruseman par L.J. Brüls (1803-1882), et peint à Rome ;
  • Un petit portrait en silhouette de D. Ross, grand-père des trois sœurs Kruseman citées plus haut ;
  • Un portrait de madame J.M.C. Ising, attribué initialement à Willem Ising*

* L’étude réalisée par l’ancien Rijksdienst Beeldende Kunst a montré que ce portrait peint était en fait de la main de W. van Wulften Palthe.

Durant l’été 1996, madame Ising décide de créer une fondation à laquelle elle envisage de léguer une part de sa fortune et dont l’objet serait de renforcer la notoriété des œuvres de Cornelis Kruseman. Des contacts sont noués avec les pouvoirs publics néerlandais afin que les portraits du legs de 1971 à l’État néerlandais puissent être transférés à la fondation nouvellement créée. Ces peintures sont alors en mauvais état et requièrent des travaux de restauration. L’État néerlandais décide finalement de confier ces œuvres à la fondation dans le cadre d’un prêt de longue durée. Madame Ising décède le 6 octobre 1996.

ACTIVITES

Voir le rapport annuel de 2017
Télécharger ici le rapport annuel de 2017.